Dernière mise à jour : 19/04/2024

Comment financer sa formation ?

27 Avr 2023

POUR LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP (PSH)

Le CPF (Compte Personnel de Formation)

Le Compte personnel de formation (CPF) permet à chaque personne de se former tout au long de sa vie active. Il est attaché à la personne et non pas à un contrat de travail ou au statut.

Le montant du CPF peut s’élever à 800 euros par an pour les travailleurs handicapés ou les demandeurs d’emploi en situation de handicap. Le CPF est plafonné à 8000 euros maximum pour.

Les personnes handicapées le sous-utilisent encore largement. 

Selon le montant de vos droits, la somme couvrira la totalité du montant de la formation. Dans le cas contraire le stagiaire devra payer intégralement le solde par carte bancaire ou virement et ce, au moment de l’inscription via la plateforme CPF. En savoir plus : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-public/methodes-de-paiement-acceptees

Consultez les financeurs pouvant potentiellement compléter vos droits CPF (liste non exhaustive) : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-public/les-financeurs-qui-soutiennent-votre-formation

En savoir plus : consultez le site officiel accessible pour les PSH.

 

POUR LES SALARIES

 

Le CPF (Compte Personnel de Formation)

Depuis le 2 janvier 2015, le CPF a remplacé le DIF (Droit Individuel à la Formation).

Il est attaché à la personne et non pas à un contrat de travail ou au statut : la personne peut acquérir des droits, sans limite de temps, dans la limite du plafond de 5000 €.

C’est un dispositif qui s’adresse aux salariés du privé, mais aussi aux personnes sans emploi (inscrites ou non à Pôle emploi ), ainsi qu’aux jeunes sortis du système scolaire obligatoire, en recherche d’emploi.

Selon le montant de vos droits, la somme couvrira la totalité du montant de la formation.

Dans le cas contraire le stagiaire devra soit :

Consultez les financeurs pouvant potentiellement compléter vos droits CPF (liste non exhaustive) : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-public/les-financeurs-qui-soutiennent-votre-formation

En savoir plus : consultez le site officiel

 

Le Plan de développement des compétences de votre entreprise

Certaines entreprises établissent des plan de développement des compétences qui recensent de manière annuelle les besoins en formation de leurs salariés. Si votre projet peut s’inscrire dans ce plan, il peut potentiellement être financé par votre entreprise. Parlez-en à votre Direction ou Responsable des Ressources humaines et essayez de les convaincre du bien-fondé de votre projet.

Sachez que c’est à l’entreprise de décider. Elle est donc libre d’accepter ou de refuser votre proposition de formation.

En savoir plus : consultez le site officiel.

 

POUR LES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

En tant que Travailleur Indépendant Non Salarié (TNS) vous cotisez à des fonds de formation patronaux. Ces cotisations, obligatoires, sont en règle général directement prélevées sur vos cotisations URSSAF.

Prenez contact avec l’organisme qui gère le fonds de formation correspondant à votre secteur d’activité et demander lui un formulaire de financement de formation, ainsi que la procédure à suivre. Le principaux organismes gérant les fonds de formation des chefs d’entreprise sont :

En savoir plus : Consultez le site officiel.

 

POUR LES DEMANDEURS D’EMPLOI

Demandez-nous un devis puis prenez rendez-vous avec votre conseiller Pôle emploi : votre formation doit s’inscrire dans le cadre de votre projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) élaboré en commun avec votre conseiller de Pôle emploi au moment de votre inscription.

En savoir plus : site officiel pour PSH et aidants

Découvrez l’Aide Individuelle à la formation (AIF).

Les autres aides.

Nos bilans de compétences et nos accompagnements à la VAE sont éligibles au CPF. Vous pourrez donc mobiliser votre CPF. Le cas échéant, le Pôle pourra abonder.

En savoir plus : Consultez le site officiel

 

RECONVERSION/TRANSITIONS PROFESIONNELLES

Le Projet de Transition Professionnelle dit PTP ou CPF de transition (ex CIF)

Permet au salarié de s’absenter pour suivre une formation certifiante lui permettant de changer de métier ou de profession.

Le salarié bénéficie d’un congé spécifique lorsqu’il suit cette formation en tout ou partie durant son temps de travail.

La formation demandée n’a pas besoin d’être en rapport avec l’activité du salarié.

Tout salarié peut demander à en bénéficier.

En savoir plus : consultez le site officiel.

Transition pro de votre région

  

TransCo : pour les entreprises, face aux mutations

Aa pour but d’aider les employeurs et les salariés à faire face aux mutations qui peuvent impacter le modèle et l’activité de leur entreprise.

Il s’adresse aux entreprises en perspective de développement et aux entreprises en mutation (évolution de l’organisation du travail, transition technologique, etc.). Il favorise la mobilité des salariés positionnés sur des métiers fragilisés.

En savoir plus :  consultez le site officiel.

 

Pro-A

La « reconversion ou promotion par l’alternance », ou Pro-A, a été créée par la réforme de 2018. Elle commence cependant juste à se traduire en actes pour les entreprises.

La Pro-A permet de former en alternance des salariés déjà en poste. Les salariés doivent avoir un niveau bac+2 au maximum. La formation doit permettre au salarié de se reconvertir dans un autre métier ou de progresser professionnellement. Elle doit conduire à une certification identifiée par votre branche comme éligible. La formation est prise en charge en tout ou partie par l’Opco, ainsi parfois que la rémunération du stagiaire. Découvrez les certifications éligibles.

Adressez-vous à votre OPCO. 

Pour connaitre l’OPCO de votre établissement : https://quel-est-mon-opco.francecompetences.fr/#

Si le numéro de SIRET ne ramène aucun résultat, il est nécessaire de cliquer sur le bouton « Accéder à la recherche avancée ».

En savoir plus : Consultez le site officiel

 

FNE-Formation

Entre 2020 et 2022, les subventions formations ont été utilisées pour soutenir l’activité de formation des entreprises pendant la crise sanitaire.

Depuis 2023, il est orienté vers le financement de formations permettant d’accompagner les entreprises à faire face aux grandes mutations : transition écologique, transition alimentaire et agricole, transition numérique.

En savoir plus : Consultez le site officiel